Partition à suivre ; le Corbières en Sol Majeur 2007, retrouvez le sur la boutique.
Aucun produit dans votre panier
 
Cave à vins traditionnelle à Portbail dans la Manche en Normandie
02.33.94.31.52 - 06.47.13.11.34

Voyages dégustations

Voyage dégustation

Chers clients et amis,

Votre Hallette Aux Vins du mardi 12 au jeudi 14 juin subira des soubresauts d’ouverture quotidienne.

En effet, la cave sera ouverte de 15h30 à 19h00 durant ces 3 jours.

Merci de votre compréhension, je reste joignable au 06 47 13 11 34.

Votre Artisan-Caviste.

 

 

 

 

Bonnezeaux

Domaine des Petits Quarts

 

Monsieur Jean-Pascal Godineau.

J’ai eu l’honneur au cour de ma dernière pérégrination sur la Loire de rencontrer le « Pape » de l’appellation Bonnezeaux.

Au fil de ces quelques lignes je vous laisse découvrir cette appellation ainsi que le domaine et l’homme qui la travaille.

 

 

En 1887 la famille Godineau s’installe au domaine des Petits Quarts non loin du village de Bonnezeaux. Situé au cœur de l’Anjou, le domaine produit essentiellement des vins blancs moelleux et liquoreux.

L’appellation Bonnezeaux est le fleuron et le vin passionnel de la maison Godineau. Sur un cépage exclusif, le chenin, Jean Pascal Godineau donne à ses Bonnezeaux une expression précieuse, racée et de caractère. Les grappes sûrmuries sont récoltées à la main et pendant 2 mois de vendanges, 8 tris sont parfois nécessaires.

 

Les Bonnezeaux du domaine sont liquoreux avec une robe d’or tendre qui s’enrichit au fil des années et qui possède un extraordinaire potentiel aromatique (notes de coing, de miel, d’abricots, de fruits confits) dû aux terroirs (Malabe, Melleresses, beauregard). L’opulence, la rondeur, la souplesse, la plénitude et l’harmonie sont là pour ce vin de grande garde au fil des millésimes.

 

 

Un après-midi m’a été nécessaire pour déguster, goûter et comparer les différentes cuvées ainsi que les millésimes… j’ai enfin opté pour les 2002, cependant pour les inconditionnels, je me suis aussi laisser convaincre par un Bonnezeaux 2002 en terroir « Melleresses » qui se veut soutenu par une belle vivacité sur sa finale.

 

 

 

La part de rêve… Devant un feu de cheminée… Un verre de Bonnezeaux 2002… Deux carrés de chocolat noir…

Mais aussi… Autour d’une belle table… En accompagnement d’un joli Bleu d’Auvergne, d’un gratin de poires, d’une marquise au chocolat, d’aumônières aux pommes… En charmante compagnie.

 

 

 

Château Mourgues du Grès

Château Mourgues du Grès.

 

Une route sinueuse, longeant la Costière entre vignes et vergers, vous mène au Château Mourgues du Grès.

Ce domaine agricole appartenait au Couvent des Ursulines de Beaucaire avant la Révolution, d’où son éponyme ” Mourgues ” (religieuses en Provençal), le ” Grès ” signifiant ” galets “.

 

 

Dans la cour, le cadran solaire arbore la devise ” SINE SOLE NIHIL ” (rien sans soleil). Cet ensoleillement offre des maturités optimales pour un vin naturellement riche et équilibré.

 

 


Cependant un domaine n’est que pierre si il n’y avait les femmes et les hommes qui le façonnent. Au Château Mourgues du Grès il s’agit de Anne et François Collard. Ingénieur Agronome et eonologue, François Collard fait ses premières armes au Château Lafite-Rothschild dans le Médoc. il regagne l’exploitation familiale à Beaucaire (15 km de Nîmes) en 1990, conscient du potentiel de son terroir.

Un travail précis dans le vignoble associé à un goût de l’innovation se concrétisent par la première mise en bouteille sur le millésime 1993. Le style des vins de Mourgues du Grès est lancé. Puis la palette des vins s’étoffe rapidement avec un rosé de gastronomie, devançant une mode bien établie aujourd’hui. 1999 est le premier millésime en blanc. Son épouse Anne quitte l’Urbanisme en 1995 pour le seconder dans cette aventure ; la commercialisation des vins était à créer.

 

J’ai eu l’honneur de partager la table de Anne et François Collard, après une complète dégustations de leurs vins, une visite de leurs vignobles et du prieuré, ce fût pour moi un grand moment de générosité, de passion et de respect du beau et du bon.

 

 

Le terroir des Mourgues du Grès se situe sur l’appellation ” Costières de Nîmes “, il est essentiellement composé d’alluvions caillouteux du Quaternaire provenant des Alpes. Il correspond à la partie méridionale du glacier du Rhône d’où son rattachement au vignoble de la vallée du Rhône.

La richesse de l’encépagement participe à l’originalité des assemblages :
Cépages des Blancs :

Les notes agrumes et minérales du Grenache blanc. Les arômes floraux et la vivacité de la Roussanne. La puissance aromatique (pêche, abricot), la couleur et la matière du Viognier. Le parfum (ananas) et la fraîcheur du Vermentino, les notes bergamote et tilleul de la Marsanne.
Cépages des Rouges et Rosés :

Le fruité et la rondeur du Grenache. La couleur et la finesse de la Syrah. Les notes poivrées, la structure tannique et l’intensité olfactive du Mourvèdre. Le fruité et la fermeté en bouche du Carignan.

 

 

Les vins du Château Mourgues du Grès sont façonnés par les typicités méditerranéennes :
L’eau :
Le Rhône, situé à quelques kilomètres, a modelé les sols caillouteux du Quaternaire. Il en résulte un terroir exceptionnel de galets (le grès) reposant sur des marnes argilo-calcaires. Les vignes vont ainsi puiser en profondeur fraîcheur et humidité qui participent à l’équilibre des vins (même lors de millésimes plus secs et chauds). Lors d’orages importants tels qu’on en rencontre en région méditerranéenne, ces sols de grès très filtrants se ressuient rapidement.
Le soleil :
Radieux, il assure la maturité optimale du raisin. Le soleil symbolise la recherche d’une belle maturité tout en préservant l’harmonie du vin. Les vignes de ” Mourgues du Grès ” bénéficient de la double exposition Nord et Sud du plateau de Beaucaire.
Le vent :
Les brises marines jouent un rôle dans l’alimentation hydrique de la vigne par les feuilles. Elles sont précieuses, notamment au mois d’août, lorsque la sécheresse du sol se fait sentir. Le Mistral est le meilleur allié pour une agriculture plus respectueuse de l’environnement. Son souffle sec et froid combat l’humidité souvent source de maladies. Associé à l’effeuillage raisonné de la vigne, il permet une meilleure aération du raisin. Brises marines et Mistral tempèrent donc le climat. Ils accentuent ainsi les amplitudes thermiques entre le jour et la nuit. C’est l’une des explications de la fraîcheur et de la pureté du fruit que l’on retrouve dans les vins.

 

La pierre :
Les galets protègent le sol de l’évaporation et apportent une touche de fraîcheur et de minéralité dans la dégustation. Cette minéralité est la trame des vins du domaine. Ainsi, la gamme des ” Galets ” évoque pleinement le terroir. Les teintes naturelles des galets rappellent la robe des vins en blanc, rosé et rouge. La localisation du vignoble, en coteau et plateau, confère des sols très variés :
Marnes argilo-calcaires prédominantes sur les coteaux Sud, Galets roulés omniprésents sur le plateau. Cette variété de sols apporte des expressions différentes dans les vins qui vont se compléter lors des assemblages.

Toutes ces diversités font du travail de la famille Collard, une œuvre d’alchimiste. Celles et Ceux qui connaissent mes vins du Château Mourgues du Grès en sont les garants…

 

 

 

Domaine de Lescure

Domaine de Lescure

Combien de vignerons passionnés je croise dans mes « détours de France » ? Des dizaines, peut-être des centaines. Toujours avec la même satisfaction et la même détermination…

Ils sont animés de quelque chose que je ne saurai qualifier tant leur travail est complexe, franc, remarquable, je les compare souvent aux alchimistes, ils sont les gardiens d’un savoir faire et d’un terroir pour nous offrir le meilleur…

 

Je vous présente Monsieur Fabien Cardetti du Domaine de Lescure dans le Frontonnais (Entre Toulouse et Montauban) où il produit l’AOP Fronton. La particularité de l’appellation Fronton c’est la typicité de son cépage, la Négrette.

 

 

 

La négrette est un cépage noir utilisé en mono-cépage ou en assemblage avec le plus souvent du cabernet franc ou de la syrah. Cela donne des vins souples, fruités, avec des notes de fruits rouges mûrs. Ce sont des vins complexes, originaux et surprenants.

 

 

 

 

Revenons à Fabien Cardetti. Son grand-père est arrivé dans le Frontonnais en 1923, il venait de Cuneo dans le Piémont Italien. Il favorise la polyculture avec en complément 3 ha de vignes.

 

 

En 1970 le Père de Fabien s’installe en orientant l’exploitation vers le viticole, il acquière 10 ha de vignes, le vignoble atteint alors 20 ha.

En 2008 Fabien prend la succession de son père il achète un vignoble voisin pour agrandir le domaine à 28 ha. Toujours en Polyculture car ce domaine se dote aussi d’une activité céréalière ainsi que la culture des noisettes sur 12,5 ha.

Autant dire que Fabien est un besogneux sur un type de sol appelé « les boulbènes », Ce sont des alluvions (galets, graviers, sable et limons) drainés par le Tarn et ses affluents.

Chez Fabien tout est question de dosage, d’intuition, de sensibilité. Aucune once de vanité chez lui pourtant il possède un palmarès le classant parmi les meilleurs vignerons du Frontonnais.

En effet, il vient de décrocher le label « haute valeur environnementale », il peut s’enorgueillir car cela concrétise 8 ans de pratique agricole reconnue. Sans oublier les « coups de cœur » du guide hachette, le classement du vigneron de l’année 2017 en sud-ouest, les divers prix emportés en concours nationaux et aussi son implication dans la vie collective du Midi-Pyrénées.

Peu de repos pour cet amoureux du Fronton, comme il le dit : « mes pensées sont chahutées, mes projets dynamisés, mes forces décuplées. »

 

Fabien fait partie de ces vignerons que je peux appeler sur son téléphone portable à 6 heures du matin, il me répond car il est déjà dans son chai. La pugnacité, l’humilité et la qualité de son travail font que j’offre à ses « Fronton » une place de choix dans ma cave.

 

 

 

 

La Grande Boucle

La grande boucle.

Chers Clients et Amis,

Votre Hallette Aux Vins du 14 au 23 mars subira des soubresauts d’ouverture quotidienne.

En effet, partant de mon Cotentin natal, je descend sur le bordelais. Puis je suis nos cours d’eau : Dordogne, Lot, Garonne, Tarn pour filer sur les Pyrénées Orientales. Ensuite, assoiffé de curiosités je traverse l’Hérault, le Gard, le Vaucluse, la Drôme, en clair je remonte le Rhône. Alors, il me faudra rentrer sur Port-bail chargé de découvertes, de nouveautés, de « perles » de nos vignobles avec pas moins de 26 départements traversés.

 

 

 

Par souplesse commerciale, la cave sera ouverte le matin du vendredi 16 et toute la journée du samedi 17, ainsi que le matin du mardi 20 et du vendredi 23.

Par ailleurs, je reste joignable sur mon portable au 06 47 13 11 34 pour toute demande et renseignement.

Je penserai bien à vous durant la grande boucle de mon tour de France, dans la connaissance de vos goûts, de vos attentes, de vos envies.

Hugues NOEL

 

 

 

La Boule de Fort

Au fil de mes voyages sur la Loire je vous ai souvent conté les histoires d’un vigneron d’exception et haut en couleurs : Philippe Gendron.

 

Quand je m’approche de la bonne ville de Tour, je ne peux m’empêcher d’aller déguster quelques « fillettes » (bouteille de 37,5cl) avec le compère en question.

Non content d’être un alchimiste du terroir, il est aussi un des plus anciens sociétaires de l’association de la « Boule de Fort » de Vouvray. Mais la « Boule de Fort » me direz vous, c’est quoi ?

 

 

La boule de fort est un jeu de boule traditionnel très localisé sur le val de Loire.

 

La boule utilisée est légèrement aplatie de chaque côté, avec un centre de gravité légèrement décalé (côté fort), par rapport à sa bande de roulement (cercle de métal).

 

 

 

Ce jeu se joue sur un parquet au bords relevés ce qui entraine que la boule ne suit jamais une trajectoire rectiligne. Il faut bien sur s’approcher au plus près d’un cochonnet appelé le « petit ».

 

 

 

Une maîtrise, une attention et une grande précision son nécessaire pour marqué le point.

Petite anecdote : Même si aujourd’hui les joueurs boivent moins (chopinent moins) il est de bon ton de « baiser » quelques fillettes de rouge ou de blanc, selon que les rencontres soient des challenges ou amicales.

 

 

Philippe Gendron à droite. (très attentif).

 

 

Les Troglodytes

Après quelques jours passés sur la Vallée de la Loire en visite chez les vignerons, je suis de retour. Encore de nouvelles découvertes gustatives qui seront bientôt présentes dans votre Hallette Aux Vins mais aussi quelques découvertes touristiques, entre autres les habitations troglodytes.

 

 

Je voulais vous faire partager cette curiosité de notre patrimoine, non seulement des habitations mais un village troglodytique tout entier, celui de Rochemenier.

Entre Angers et Douai la Fontaine le village de Rochemenier se compose d’environ 250 salles souterraines réparties sur une quarantaine de fermes. Celles-ci ont été creusées les unes après les autres au fur et à mesure de l’accroissement de la population et de l’apparition de nouveaux besoins.

 

 

L’installation la plus ancienne date du 13è siècle pour s’agrandir jusqu’au 19è siècle.

La roche est le « Falun » sorte de sable calcaire, il servait à amender les sols en neutralisant l’acidité.

 

 

Le village que je vous présente comprend des granges, des caves à vin, des étables, des chambres, des salle de repas, des celliers, des cours, des dépendances, des écuries, des salle de veillées, des puits, des habitations et même une chapelle.

 

 

Dans ce village tout est le résultat du travail de l’homme, vie rude de notre monde paysan au fil des siècles, patrimoine incomparable de notre magnifique pays…

Je vous invite à me suivre dans les troglodytes…

 

Dans les “Troglos”, il n’y a pas de réseau !

Les caramboles… Chaussures de sécurité de l’époque !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vallée de la Loire

La Vallée de la Loire….. Vallée « histoire ».

 

Chers Clients et Amis,

Votre Hallette Aux Vins sera fermée du 6 au 18 février.

Toujours en quête de curiosités, de nouveautés, de « perles » de nos vignobles. Pendant ces quelques jours je serai en visite-dégustation sur « la rivière Loire » (en français dans le texte) comme l’a si bien évoqué Jules César dans la guerre des Gaules.

De la Nièvre jusque son estuaire, avec sa douceur, sa paisibilité, ses habitants, ses paysages, à la découverte de ses grands et petits vins « histoire » de la Vallée de la Loire…

Par « souplesse » commercial (l’abus « d’obligation » étant dangereux pour la santé), je reste joignable sur mon portable au 06 47 13 11 34 pour toute demande et renseignements.

Je penserai bien à vous tous durant ce périple, dans la connaissance de vos goûts, de vos attentes, de vos envies.

Hugues NOEL

 

 

 

 

Périple en Beaujolais

A tous mes clients et amis.

Les horaires de votre Hallette Aux Vins seront un peu bouleversés pour la semaine du 5 au 12 novembre.
Ouverture le mardi 7, le mercredi 8 et le vendredi 10 le matin.
En effet, je repars faire un périple dans le Beaujolais et le Sud-Loire.

Je reste joignable sur mon portable au 06 47 13 11 34.
Merci de votre compréhension.
Votre Artisan-Caviste.

 

Sud-Loire et Bourgogne

Chers Clients et Amis,

Votre Hallette Aux Vins sera fermée du 10 au 15 septembre.

Toujours en quête de curiosités, de nouveautés, de « perles » de nos vignobles. Pendant ces quelques jours je serai en visite-dégustation entre le Sud-Loire et la Bourgogne.

Par « souplesse » commercial (l’abus « d’obligation » est dangereux pour la santé), votre Hallette Aux Vins sera ouverte le mardi 12 et le vendredi 15 septembre le matin.

Je reste joignable sur mon portable (06 47 13 11 34) pour toute demande et renseignements.

Je penserai bien à vous tous durant ce périple, dans la connaissance de vos goûts, de vos attentes, de vos envies.

Hugues NOEL

 

 

Le Beaujolais Domaine du Griffon

Le Beaujolais (suite)

Domaine du Griffon.

Je pourrai dire du domaine du Griffon qu’il s’agit d’une exploitation de 12 hectares située sur la communes de Saint-Lager au centre du Beaujolais et qui produit des Brouilly et Côtes de Brouilly. La véracité de ces informations est facilement vérifiable. Cependant, le Domaine du Griffon c’est plus que cela, c’est avant tout Guillemette et Jean Paul Vincent.

 

 

Des « bonnes gens » comme on aurait pu dire à une autre époque, avec un sens de l’hospitalité, de la simplicité qui qualifie si bien les travailleurs de nos terroirs. Un profond respect pour l’abnégation, le courage, l’observation et la réflexion dont ils font preuve à l’égard de leur vignoble, des gens et des « choses » qui les entourent.

 

 

La culture de leur vigne et l’élaboration de leurs vins se fait de façon traditionnelle. En respect avec les apprentissages du passé, et en appliquant avec raison les techniques du présent.

Bien entendu trois vins de leur production sont présents dans votre Hallette Aux Vins :

Brouilly ; Provenant de sols granitiques et de sables alluviaux, d ‘un nez de cassis et de framboise, il adopte des tannins d’une belle élégance. D’une jolie fraîcheur et en toute légéreté il accompagne les volailles et les viandes blanches.

Côtes de Brouilly ; Bien dans sa typicité, avec ses arômes complexes, de cassis et de violette. Une magnifique tenue en bouche et une finale exemplaire pour signer des repas de viandes grillées et de viandes en sauces.

Côtes de Brouilly Dame Guillemette ; Sur des sols caractéristiques de granit andésite (pierre bleue) cela donne un vin très atypique. Les caractéristiques de son homologue en Côtes de Brouilly avec une superbe minéralité très pronnoncée et présente de l’attaque à la finale. Cette cuvée d’exception est sélectionnée par Guillemette Vincent pour son côté hors normes, de plus elle porte son prénom.

 

 

De façon personnel, je suis convaincu que j’ai appris plus au contact de ces deux personnes en 24 heures que bien des étudiants sur les bancs des écoles.

 

 

Le Beaujolais Domaine Laurent Perrachon

Beaujolais (suite)

Domaine Laurent Perrachon.

 

 

Situé à Juliénas en plein cœur du Beaujolais, depuis 1877, plusieurs générations de cette famille se sont succédées, sur le Château de la Bottière, le Domaine des Pérelles et celui des Mouilles.

 

 

Leurs cuvées proviennent d’un seul et unique cépage, le Gamay. Les vignes sont taillées en gobelet, sur une superficie de 23 hectares. Une partie de la propriété se compose de vieilles vignes de 80 ans et plus. Le rendement par pied est un des moins élevé de France mais il garanti la qualité et l’authenticité.

 

 

Les vendanges sont manuelles et la vignification bourguignonne traditionnelle s’allie à la macération carbonique du Beaujolais.

 

 

Les crus de Beaujolais fermentent de 10 à 14 jours, puis sont élevés en cave jusqu’aux premières mises en bouteilles à Pâques.

 

 

Vous retrouverez les crus de Beaujolais de Laurent Perrachon dans votre Hallette Aux Vins, entre autre :

Juliénas Château la Bottière ; Issus des meilleurs coteaux de Juliénas, ce vin typé et structuré possède un beau potentiel de garde. Il associe de délicats parfums de cassis en harmonie avec des notes épicées. A servir dans sa maturité sur une belle entrecôte.

Moulin à Vent Domaine des Pérelles ; Ancrés sur un sol granitique, ils sont puissants et charpentés. Intenses, d’un beau rubis foncé, vieilli de 12 à 15 mois en fût, ils amorçent des fragrances de prunes et de fruits noirs associés à des touches boisées. Ce vin a un potentiel de garde de 5 à 7 ans. A réserver sur un gibier à plumes.

Morgon Corcelette ; Sur des granits et des schistes altérés, il a la signature des vins de forte personnalité. Une robe grenat profond, robuste et généreux, on dit que ce vin évoque la cerise et le kirsch et qu’il « morgonne » après quelques années. Il peut accompagner un gibier à plumes mais aussi du bœuf en sauce.

Saint-Amour Domaine des Mouilles ; Terroir granitique, très caillouteux, à l’extrème nord de l’appelation. Une robe rubis, des arômes d’épices, une belle harmonie entre le fruit et le tanin. d’un nom charmeur cela en fait un vin sensuel, délicat et gouleyant. A servir sur un gigot, des fromages à pattes molles.

Fleurie La Cadole ; Du nom de la cabane située dans les vignes de la madone à Fleurie. Il a le nom tout trouvé pour désigné une robe carmin, la subtilité de la violette, de l’iris, des fruits rouges. Une superbe élégance, de la finesse et de la rondeur. Compagnon des terrines ou des viandes blanches.

Chénas Domaine des Mouilles ; Planté sur des sables granitiques, il est rare et racé. La robe est rubis grenat avec des senteurs florales. Généreux et tendre en bouche, aux tanins souples et fondus. Il gagne à être oublié quelques années, puis à être dégusté sur une daube ou un pot-au-feu.

Tous ces crus de Beaujolais sont mis en bouteilles à la propriété. De nombreux prix et la citation dans les guides spécialisés témoignent de la qualité de la production.